Les airs d'O dans la P - 2019

 

Mercredi 12 juin 2019 à l’UGC Ciné Cité Paris 19

Le projet de cette année explore les airs d’opéra et la musique classique qui sont utilisés dans les publicités. Les jeunes ont découvert qu’en réalité, l’Opéra et la musique classique faisait partie de leur bagage culturel. Dans l’atelier théâtre-écriture, les jeunes, après avoir choisi plusieurs publicités, ont imaginé une histoire reprenant tous ces morceaux musicaux et nous proposent une version très personnelle de l’Opéra et d’eux-mêmes, Qui sont-ils ? D’où viennent -ils ? Quel est ce monde dans lequel ils sont projetés?

Programme

« Habanera » Opéra Carmen de Georges Bizet

Les élèves de la classe d’espagnole de madame Bley du collège Méliès ont écrit sur l’Habanera un chant publicitaire en espagnole ventant leur collège et leur quartier.
Carmen est un opéra-comique, fleur du romantisme français, Carmen demeure aujourd’hui encore l’Opéra le plus joué au monde. Depuis plus d’un siècle, l’opéra français a le visage de Carmen, victime et prédatrice, bohémienne et princesse aux pieds nus, femme libre et femme moderne. L’’Habanera est très souvent utilisé dans les spots de publicité que ce soit pour des petits pots pour bébé, une crème à récurer ou une marque de parfum.

 

Les Airs d’O dans la P

Ouverture de l’Opéra King Arthur d’Henry Purcell (théâtre)

King Arthur est un opéra en cinq actes. Il fut donné pour la première fois en juin 1691 au Théâtre de Dorset Garden de Londres. Il s'agit d'un opéra dans lequel les principaux personnages ne chantent pas mais sont présentés par les personnages secondaires. L'œuvre raconte la quête du roi Arthur pour retrouver sa fiancée, la princesse Emmeline, enlevée par le roi Oswald.
Etrange idée de choisir un air de l’opéra de Purcell King Arthur pour illustrer une publicité pour le riz, le fameux « air du froid » (Cold song).

La Donne e Mobile, air de l’Opéra Rigoletto de Giussepe Verdi (chant)

Rigoletto est le premier volet d’une trilogie dite « populaire » que Giuseppe Verdi poursuivra avec Le Trouvère et La Traviata. « Populaire » en ce que les mélodies ravageuses se succèdent à un rythme effréné, avec des airs et des chœurs qui sont d’emblée passées dans l’imaginaire collectif et qui s’intègrent parfaitement au drame – inspiré d’une pièce de Victor Hugo.
Comme le dit Anh dans notre spectacle « Pauvre Giuseppe cet air est utilisé aujourd’hui pour vendre des Pizzas et même du déodorant »

La Marche Hongroise, Opéra La Damnation de Faust d’Hector Berlioz (danse)

La damnation de Faust est un oratorio en quatre parties qui a été adapté en opéra en cinq actes, dix tableaux et un épilogue après la mort d'Hector Berlioz par Raoul Gunsburg en 1893. Inspiré par la traduction de Gérard de Nerval (1808-1855) du Faust de Goethe, Berlioz a composé en 1828, Huit scènes de Faust. Dix-huit ans plus tard, en voyage en Hongrie, il achève en 1842 La damnation de Faust, en y intégrant les Huit scènes de Faust. Le livret est de Berlioz. L'œuvre a été créée le 6 décembre 1846 à l'Opéra-Comique de Paris.
La Marche Hongroise rendue célèbre dans le Film la Grande Vadrouille, Louis De Funès joue le rôle d'un chef d’orchestre, et c'est l'acteur lui-même qui dirige La Marche hongroise, à la grande surprise des musiciens de l’Opéra Garnier.

 

Intro de Lisa Cat-Berro (danse)

Danses Polovstiennes, Opéra Le Prince Igor d’Alexandre Borodine (chant)

Alexandre Borodine, travailla dix-huit ans à la composition de son unique opéra sans pouvoir l’achever. Après sa mort en 1887, Rimski-Korsakov et Glazounov s’attachèrent à terminer l’ouvrage dont il n’existe pas vraiment de version définitive. Cet opéra, puissante fresque médiévale, est considéré comme la première grande épopée russe exaltant le sentiment patriotique notamment à travers de magnifiques chœurs. Deux civilisations dialoguent à travers le Prince Igor ; le folklore slave et les mélodies orientales, qui y sont magnifiés avec un grand souci d’authenticité. Les fameuses « Danses polovtsiennes » sont devenues emblématiques de la musique russe et sont souvent jouées dans une version pour orchestre seul.
Le compositeur russe Alexandre Borodine a également apporté sa pierre à l’édifice publicitaire, grâce notamment aux Danses Polovtsiennes mises au service de pneus.

Papageno-Papagena, air de l’Opéra La Flûte Enchantée de Wolfgang Amadeus Mozart (chant et danse)

Mystérieuse, fascinante et inépuisable Flûte enchantée ! Composé fébrilement quelques semaines avant sa mort, est par excellence l’opéra universel, source de joie et de perpétuel émerveillement, compagnon de route tendre et profond qui, on le sait, sera là pour la vie. La Flûte enchantée s’adresse aux hommes de tout âge, grâce d’abord à sa merveilleuse musique, l’une des plus poétiques et lumineuses jamais écrite par Mozart.

Ouverture de l’Opéra Don Giovanni de Wolfgang Amadeus Mozart (danse)

Créé en 1787 à Prague, est un chef d’oeuvre. Composé dans les dernières années de sa vie, Mozart signe là un de ses plus grands succès. Don Giovanni est un dramma giocoso (“drame joyeux”) qui mélange les genres : comique, pathétique, tragique, surnaturel… Difficile de classer cette oeuvre pleine d’ambiguïté, de bouffonnerie et de tragique, et qui mélange l’anecdote avec le drame métaphysique. Car derrière sa quête effrénée des femmes, c’est l’Église et l’ordre du monde que Don Giovanni raille et défie - au risque de finir damné.
Mozart a été très prisé par les illustrateurs de spots de publicitaire que ce soit pour des montres, des amandes, noix de cajou et autres mélanges d’arachides, voitures, hôtels, fromages, céréales de petit déjeuner, yaourts, parfums et même pour des sanitaires.

La Marche de Radezky (danse)

est une célèbre marche militaire viennoise de Johann Strauss père composée en 1848 en l'honneur du Feld-maréchal autrichien Joseph Radetzky von Radetz, particulièrement appréciée des Viennois, elle est traditionnellement interprétée à la clôture du Concert du nouvel an donné par l'Orchestre philharmonique de Vienne.

La Marche de Radezky (chant)

La Marche de Radezky a été utilisé par une marque d’ameublement pour sa campagne de pub : Soyez fous soyez vous! Dans l’atelier théâtre-écriture, les jeunes, ont réécrit le chant :
« Nous avons le droit ! »

 

Avec les élèves des collèges Edmond Michelet et Georges Méliès

Habanera : Hassan, Esteban, Mohamadou, Fatoumata Richalèn, Stella, Malta, Amaury, Aminata, A¨ssatou, Amale, Camelia, Sekhou, Luna, Shaild, Laura, Aidé, Eden, Chirine, Farzana, Bilel, Cica-Mahouna, Massine, Raphael, Loay
Théâtre-Ecriture : Mélanie, Anh, Noémie, Esteban, Jeanne, Nelly, Reyane, Aminata, Marlène, Amaury, Sahra
Violon : Ashlyn, Enora, Angélie, Dirk, Aurélie
Guitare : Marine, Lauréline, Denis, Tristan, Yannick, Soumia, Marianne, Lukas, Shaimaa
Chant : Ethem, Aïcha, Maya, Samuela, Sully, Jean-Luc, Soumia
Basse : Denis, Lukas
Saxophone : Félixe, Angelun, Justine, Nicolas, Aïtor, Samy, Clara, Céline
Percussions : François, Kaïs, Eden, Aminata, Anh, Cita, Glodie, Mariam, Jeanne, Marlène, Cighatta, Kama, Shaïld, Danika, Aissatou
Flûte Traversière : Aïtor, Angelun
Danse : Mélanie, Samuela, Moana, Sully, Cighatta, Victoria, Kama
Danse : Inna, Paola, Redha (anciens élèves)

Les petites danseuses de Rosa Parks

Massilya, Hanane, Sarah, Esther, Minata, Syrine, Dounia

Les membres du collectif Les Petits Riens

Béatrice Jacobs – Directrice Artistique. Mise en scène du spectacle, Lisa Cat-Berro – Directrice Musicale, Arrangement des musiques du spectacle et saxophoniste, Jean-Jacques Fauthoux – chanteur, Isais Moragas– saxophoniste, Susan McCarthy – flûtiste, Yoann Kempst – guitariste, Timothée Robert – bassiste, Xavier Roumagnac – batteur-percussionniste, Sylvain Designe – batteur-percussionniste, Eva Slongo – violoniste, Thomas Bouvier - Violoniste, Leelou Seugnet – danseuse chorégraphe, Fatiha Melal – danseuse chorégraphe, Paul Colom - comédien, Tibor Radvanyi - comédien, Tullia Morand - Saxophoniste, Jean-Michel Seugnet – Directeur technique, Timothée Soubien - Régisseur son.

___

Nous remercions Madame Badet, professeur d’arts plastiques du collège Michelet, pour sa collaboration avec tous ses élèves durant toute l’année pour la projection des oeuvres illustrant le spectacle «Les Airs d’O dans la P ! » et Madame Estelle Bley professeur d’Espagnole du collège Méliès.

Nous remercions également toute l’équipe du Centre Social et Culturel Rosa Parks et l’équipe de l’UGC Cité 19 pour leur accueil chaleureux et leur soutien.

Nous remercions personnellement Francois Dagnaud - Maire du 19ème arrondissement de Paris, Colombe Brossel - Adjointe à la Maire de Paris chargée de toutes les questions relatives à la sécurité, la prévention, aux quartiers populaires et à l’intégration et Christophe Girard - Adjoint à la Maire de Paris pour la culture pour leur soutien indéfectible aux Petits Riens et Nabil Ait Akkache le président des Petits Riens, toujours présent pour faire avancer l’association.