Assurance et location de courte durée : ce qu’il faut savoir

décembre 22, 2023

En tant que propriétaires, vous êtes nombreux à vous interroger sur l’assurance à souscrire pour votre logement mis en location de courte durée. Entre Airbnb, location saisonnière ou temporaire, les cadres juridiques diffèrent et les garanties exigées varient. Quelles sont les obligations en termes de responsabilité civile ? Comment être couvert en cas de dommages ou de sinistre ? Pour vous aider à y voir plus clair, nous avons décrypté pour vous les différentes assurances adaptées aux locations de courte durée.

Les obligations d’assurance pour le propriétaire

En tant que propriétaire, vous êtes responsables de votre bien et vous devez souscrire à une assurance. Cette assurance, généralement appelée assurance propriétaire non-occupant (PNO), est spécifique aux propriétaires n’habitant pas les logements qu’ils louent. Elle couvre les dommages qui pourraient être causés à votre bien, mais aussi votre responsabilité civile en cas de préjudice causé à autrui.

En cas de location de courte durée, l’assurance PNO devient indispensable. En effet, le locataire peut ne pas être suffisamment couvert par son assurance habitation, notamment en cas de location saisonnière. De plus, en cas de sinistre, votre assureur pourra refuser d’indemniser les dommages si vous n’avez pas déclaré l’usage de location de courte durée de votre logement.

L’importance de l’assurance pour le locataire

Si vous êtes locataire, il vous est également fortement recommandé de souscrire à une assurance, même pour une location de courte durée. Votre responsabilité pourrait être engagée en cas de dommages causés au logement pendant votre séjour. C’est ce qu’on appelle la responsabilité civile locative.

Pour une location saisonnière ou temporaire, il existe des assurances spécifiques, dites "assurances vacances". Elles couvrent les risques liés à votre séjour : annulation, interruption, responsabilité civile locative, etc. Certains sites de location comme Airbnb proposent directement ce type d’assurance à leurs utilisateurs.

Les garanties à souscrire en cas de location de courte durée

Que vous soyez propriétaire ou locataire, il est important de bien choisir les garanties de votre assurance pour une location de courte durée. Outre la garantie de responsabilité civile, essentielle pour couvrir les dommages causés à autrui, d’autres garanties peuvent être intéressantes.

Par exemple, la garantie dommages aux biens couvre les dégâts causés au logement et à son contenu. La garantie pertes de loyers, quant à elle, protège le propriétaire en cas de sinistre rendant le logement inhabitable. Enfin, la garantie assistance peut être utile pour bénéficier d’un soutien en cas de problème lors de la location (problème de plomberie, d’électricité, etc.).

Assurances spécifiques pour les locations Airbnb

Si vous louez ou louez votre logement via la plateforme Airbnb, sachez qu’il existe des assurances spécifiquement dédiées à ce type de location. La "Garantie Hôte" d’Airbnb offre par exemple une protection jusqu’à 1 million d’euros contre les dommages matériels.

Cependant, cette garantie n’est pas une assurance et ne se substitue pas à votre assurance habitation ou PNO. Elle ne couvre pas certains dommages (argent, bijoux, œuvres d’art, etc.) et ne couvre pas non plus votre responsabilité civile. Il est donc recommandé de souscrire en complément une assurance spécifique à la location de courte durée.

En cas de sinistre : les étapes à suivre

Si un sinistre survient pendant une location de courte durée, il est important de savoir comment réagir. En premier lieu, il faut prévenir le propriétaire et l’assureur le plus rapidement possible. Si vous êtes le locataire, contactez également votre propre assureur.

Prenez des photos pour documenter le sinistre et rédigez un état des lieux précis des dommages. Enfin, pensez à conserver toutes les preuves de votre location (contrat, échanges de mails, etc.) pour faciliter la gestion du sinistre par l’assureur.

Il est essentiel de bien comprendre vos obligations et garanties en matière d’assurance pour une location de courte durée. En cas de doute, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre assureur pour obtenir des conseils adaptés à votre situation.

La garantie villégiature : une assurance adaptée pour les locataires

La garantie villégiature, souvent peu connue des locataires, est pourtant une assurance qui peut se révéler très utile lors d’une location saisonnière. En effet, dans le cadre d’une location de courte durée, le locataire peut causer des dommages à l’habitation temporaire qu’il occupe. Pour se protéger contre ces éventualités, il est recommandé de souscrire à une assurance habitation temporaire, en complément de son assurance habitation principale.

La garantie villégiature est généralement incluse dans les contrats d’assurance habitation multirisques. Elle permet de couvrir les dommages causés à une habitation lors d’une location de courte durée, que ce soit par incendie, dégâts des eaux, ou encore vol. Elle couvre aussi la responsabilité civile du locataire pour les dommages qu’il pourrait causer à des tiers pendant sa location.

Si votre assurance habitation ne comprend pas cette garantie, vous pouvez la souscrire séparément. Certains assureurs proposent des assurances spécifiques pour les locations de courte durée, comme l’assurance location saisonnière.

Il est important de vérifier que votre garantie villégiature est bien active avant le début de votre location. Pour cela, n’hésitez pas à relire attentivement votre contrat d’assurance ou à contacter votre assureur.

Les assurances pour les locations meublées de tourisme

Lorsqu’il s’agit de mettre votre résidence principale en location meublée de tourisme pour une courte durée, il est nécessaire de souscrire à une assurance spécifique. En effet, l’assurance habitation classique, aussi appelée assurance propriétaire occupant, n’est pas adaptée à ce type de location.

Il existe deux types d’assurances pour les locations meublées de tourisme : l’assurance PNO (Propriétaire Non Occupant) et l’assurance multirisques habitation spécifique. Ces deux assurances couvrent les dommages causés à votre bien, mais aussi votre responsabilité civile en cas de préjudice causé à autrui.

La principale différence entre ces deux assurances réside dans les garanties offertes. L’assurance multirisques habitation spécifique offre une couverture plus large, incluant par exemple les dégâts des eaux, les incendies ou encore les dégradations volontaires.

N’oubliez pas de mentionner à votre assureur que votre bien est destiné à la location meublée de tourisme. En effet, en cas de sinistre, votre assureur pourra refuser d’indemniser les dommages si vous n’avez pas déclaré cette activité.

Conclusion

La souscription d’une assurance adaptée est fondamentale lorsque vous mettez votre logement en location de courte durée ou lorsque vous louez un bien pour une durée limitée. Que vous soyez propriétaire ou locataire, vous devez veiller à être correctement couvert en cas de sinistre.

L’assurance propriétaire non-occupant est indispensable pour les propriétaires mettant leur bien en location. Pour le locataire, l’assurance habitation et la garantie villégiature sont fortement recommandées. Si vous louez via Airbnb, n’oubliez pas que la Garantie Hôte de la plateforme ne remplace pas une assurance habitation ou PNO.

Enfin, en cas de sinistre, il est crucial de prévenir rapidement les différentes parties et d’effectuer un état des lieux précis des dommages.

N’hésitez pas à vous rapprocher d’un professionnel de l’assurance pour obtenir des conseils personnalisés et choisir l’assurance la plus adaptée à votre situation. Ne prenez pas de risques inutiles et assurez-vous d’être bien couverts pour profiter pleinement de votre location de courte durée.