Atys Street Baroque

Cette année L’Opéra Comique présentait le mythique Atys de Jean-Baptiste Lully.

Il nous semblait pertinent de faire travailler les enfants autour d’un opéra baroque tel qu’Atys.
Importance du contexte historique de l’œuvre avec la possibilité de travailler autour de Louis XIV, Versailles, Molière, Racine. Nous avons créées des passerelles avec les professeurs de Français et d’Histoire.

Et puis les thèmes de l’Opéra.
Cette année dans les ateliers, nous nous sommes concentré sur le mariage forcé et sur la complexité des premiers amours, de l’amour.

L’Opéra Comique a été très présent tout au long de l’année, des chanteurs de la production sont venus rencontrer les enfants lors de répétitions au 104, moments de partage inoubliables où les enfants du 19ème arrondissement et les chanteurs d’opéra unissaient leur voix. Les enfants ont été plusieurs fois accueillis à l’opéra Comique lors de répétitions et ont assisté à plusieurs spectacles et rencontre autour de cet opéra.

A partir du mois de mars, l’association a été accueillie chaque mercredi après midi au CENTQUATRE, pour les répétitions collectives de son projet autour de l’Opéra Atys de Jean-Baptiste Lully.

Les jeunes des collèges Méliès et Michelet ont donc investi cette œuvre baroque du 17ème siècle, apriori éloignés de leur préoccupation quotidienne et se sont retrouvés sur la scène de l’Opéra Comique le 6 juin pour nous présenter leur Atys.

ATYS STREET BAROQUE 
La scène de l'Opéra Comique sans décor pourrait ressembler à ces rues abandonnées que certains jeunes s'accaparent pour en faire leur territoire, leur terrain.
Aujourd’hui la scène de l’Opéra Comique sera le terrain de jeux et de plaisir des jeunes du 19ème.
Extraits choisis d’Atys de Jean-Baptiste Lully

Ouverture : Percussion et Batucada 
Danse Ouverture 
Textes : Atys est trop heureux
Chant : « Allons allons, accourons tous »
Textes et Guitares Acte I sc 4 : « Sangaride et Atys »
Danse Prélude à Cybèle
Texte : Vous devez vous animer
Chant et Danse : « Vous devez vous animer »
Textes : Que servent les faveurs 
Danse Le Sommeil
Saxophone, Chant, percussion et danse : « Songe funeste »
Texte : Espoir si cher, espoir si doux
Rideau

atys